Gains - Richard Powers

Publié le par Plume

gains.jpgEdition : Le cherche midi

Parution : Août 2012

 

1830. La famille Clare crée à Boston une petite entreprise de savon. Celle-ci va évoluer au rythme des États-Unis et devenir, un siècle et demi plus tard, une véritable multinationale. Des plantes médicinales aux cosmétiques, détergents et autres insecticides, des pionniers inventifs au règne de la communication et du libéralisme, le chemin sera long et impitoyable.

1998. Laura Bodey, 42 ans, divorcée, mère de deux enfants, travaille dans l'immobilier à Lacewood, Illinois, siège des usines de Clare Inc. Sa vie va basculer et son destin converger d'une façon inattendue avec celui de la multinationale, faisant d'elle une victime révoltée par l'idée de fatalité.

 

 

 

"Gains" est un roman magistral qui va remuer le lecteur dans le fin fond de sa conscience. Il touche, gratte, insiste et amène le consommateur qui est en lui à comprendre les méandres d'un système ainsi que le comment on en est arrivé là.

 

Le livre est en fait le récit alterné de deux histoires : d'abord celle de l'entreprise Clare et de sa fulgurante ascension du début du 19ème siècle à nos jours.

C'est également l'histoire de Laura Bodey, la quarantaine, divorcée, deux enfants adolescents.  Laura apprend qu'elle à un cancer des ovaires et le lecteur la suit dans son combat physique et moral ; de la première intervention à la chimio...

 

Quel lien entre les deux ?

 

S'il est vrai qu'il n'est pas évident au premier abord, il se resserre pourtant au fil des pages. Plus Clare devient une des firmes majeures aux États-unis, plus le cancer de Laura gagne du terrain.

 

L'auteur est très documenté et souhaite très certainement que chaque lecteur en vienne à se poser la question sur sa façon de consommer ainsi que sur les conséquences d'une surconsommation mais également l'impact économique en cas de non consommation.

Tout nos actes ont des effets et ce livre permet une prise de conscience importante de cela.

 

Malgré ses 630 pages, ce roman se lit de manière fluide et sans ennui. Le thème ne peut qu'interpeller chacun d'entre nous.

 

 

Je remercie Priceminister et ses matchs de la rentrée littéraire de m'avoir donné l'opportunité de découvrir cet auteur.

Retrouver "Gains" sur leur site : Ici.

Ma note 17,5/20

 

 

Publié dans Lectures

Commenter cet article

C'era una volta 21/11/2012 07:17

A priori ce n'est pas le type de livre vers lequel je serais portée mais 2ème avis très positif que je lis sur ce roman. Le côté saga familial je n'sais pas, l'histoire personnelle de cette femme
qui semble se battre contre un système, oui!
(il y a quelque chose qui me fait penser à Erin Brokovitch même si elle même n'était pas malade...)

Plume 21/11/2012 20:49



En fait elle est plutôt fataliste... pas du tout comme Erin Brokovitch. Mais c'est la réflexion "de fond" qui est intéressante dans ce roman.



Ys 20/11/2012 22:11

Sous peu, j'arrête le terroir et retourne aux vraies valeurs ;-) ah mon dieu, du temps pour lire !!

Plume 21/11/2012 20:45



Prendre le temps de lire juste comme ça, de tirer un livre de sa pal au hasard ? Ah il y a des petits bonheurs qu'il faut s'octroyer de temps à autres (mais pas toujours faciles à mettre en place !)



George 20/11/2012 18:38

c'est mon esprit réfractaire aux sciences ;) !

Plume 20/11/2012 20:59



Oh, je comprends alors



George 20/11/2012 18:23

Roman très dense en effet que j'ai lu cet été. Certains passages m'ont paru un peu difficiles quand même mais on ne peut que reconnaître l'art de Powers.

Plume 20/11/2012 18:31



Je t'avoue qu'il ne m'est pas apparu de passages difficiles, rébarbatifs ou que j'aie eu envie de lire en travers. (Contrairement à P. Roth dans la Pastorale américaine, par ex) Je trouve que le
tout est vraiment bien ficelé et j'avais envie depuis longtemps de découvrir cet auteur, je ne suis donc pas déçue et
je te rejoins : quel art !



Hélène Choco 20/11/2012 16:52

Oh oh... j'adore le concept, l'idée de saga familiale, d'un empire économique, le destin d'une femme... et quand je vois ta note, je m'incline! Pouf, in the wish list!

Plume 20/11/2012 18:25



C'est un pavé mais... il se lit vraiment très bien ! (je dis ça pour le rapport poids/prix ... demande le à ton papa pour Noël )