Zona frigida - Anne B.Ragde

Publié le par Plume

zona frigida

 

Edition : Balland

Parution : Mars 2011

 

Qu’est-ce qui a bien pu pousser Bea, jeune caricaturiste branchée de 35 ans, à s’inscrire pour une croisière à destination des terres du Grand Nord ?

La croisière, d’abord : un concept plutôt destiné au Troisième âge et pas à une célibataire croqueuse d’hommes comme elle. La destination, ensuite : le Svalbard, dite " Zona frigida ", aux confins septentrionaux de la Norvège, ne constitue pas un territoire des plus accueillants. On prétend même qu’il y fait si froid que tous les animaux sont devenus blancs. Autant dire que la présence de Bea sur ce cargo a de quoi susciter la curiosité de ses compagnons de route.

Si la jeune femme a prétexté auprès de ses proches le besoin de rompre avec son quotidien, il apparaît rapidement que ses motivations sont tout autres : Bea a des comptes à régler avec son passé et ce voyage devrait lui permettre de repartir à zéro. La croisière d’agrément va vite se transformer en cauchemar pour certains passagers.

 

 

 

 

 

 

 

Mon impression : 

 

Cet auteur à quelque chose d'agaçant... Que ce soit pour ce roman-ci ou pour le premier volume de sa trilogie des Neshov, je n'arrive pas à comprendre ce qui m'hypnotise à ce point !

Au départ, le roman semble étrangement banal et le quotidien de Béa qui se déroule n'a rien de plus que dans des centaines d'autres romans. Pourtant je suis restée captivée et quand l'histoire s'est activée - ce qui a pris un peu de temps - j'étais complètement accro, à cette jeune norvégienne caricaturiste dont la langue est aussi acérée que les croquis, mais également aux autres personnages, aux paysages magnifiques, à ce grand Nord où brille le soleil de minuit et à sa faune. L'intrigue s'est installée à mon insu et je n'ai pas pu / voulu lâcher avant la fin...

Une fin qui  - là encore comme pour les Neshov - permet de tout imaginer, me laissant sur ma faim tout en étant comblée (si, si, c'est possible !)

Cet auteur est une sorcière ou une fée,  mais je reste, cette fois encore envoutée et j'en redemande : encore !

 

Publié dans Lectures

Commenter cet article