Une fille dans la ville - Flore Vasseur

Publié le par Plume

fille_dans_ville.jpgEdition : Des Equateurs

Parution : Avril 2006  et  Mars 2008 pour Le Livre de Poche

 

Prix des lecteurs du livre de poche 2008

 

 

Enfant du XXIe siècle, l'héroïne d'Une fille dans la ville veut la passion sans attache, la liberté sans devoir, le travail sans contrainte. Paris est trop petit. A New York, en pleine bulle Internet, elle crée son entreprise, travaille et sort beaucoup. Après les attentats du 11 septembre, elle juge ses rêves obscènes. Elle cherche l'amour. De New York à Kaboul, via Paris, Séoul et Mexico, Une fille dans la ville est un road-movie passionnant autour de la folie économique, un tableau terrifiant sur les sentiments amoureux à l'heure de la mondialisation, le roman caustique d'une génération au bord du gouffre.

 

 

Ce roman est une découverte à vitesse grand V - certainement réelle de ce genre de vie - du monde de la finance et des affaires. Sortie d'une grande école, le monde est là à portée de bras, de téléphone et d'internet pour cette "fille". Mais rien ne va jamais assez vite, assez loin.

Il faut tout voir, tout connaître, brasser d'énormes sommes d'argent pour devenir, pour Être...pour faire mieux et continuer de briller...

Rescapée du World Trade Center, il faut raconter "le jour où je ne suis pas morte" et devenir ainsi le centre d'intérêt dans les soirées.

Après avoir couru dans les plus grandes capitales, avoir écumé toutes les possibilités d'internet, il reste de l'argent à faire dans des pays où la guerre n'a rien laissé et où tout est à reconstruire.

Même en amour il faut que tout aille vite.

 

Mais à force de courir après le temps, l'argent, l'amour....la vie passe et les désillusions s'accumulent. Que reste-t-il ?

Quelle est le bilan d'une telle vie ?

 

Une histoire édifiante dans un style à toute allure. Une lecture intéressante qui laisse un peu K.O.

Il m'a été un peu difficile de me plonger dans ce livre. Le style est particulier, assez journalistique, et les notes sur les côtés de pages sont un peu perturbantes même si utiles. Malgré tout je me suis assez vite laissée prendre dans ce tourbillon et les pages ont tourné et tourné rapidement jusqu'à la fin.

 

 

Cette lecture entre dans le cadre du challenge "Un mot, des titres" organisé par Calypso.

 

challenge mot titre

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

calypso 17/07/2012 12:42

Les pages qui se tournent rapidement sont un signe qui ne trompe pas !
Merci pour ton billet.

Plume 18/07/2012 09:48



C'est très particulier comme lecture, mais c'est vrai que j'ai été bien prise dedans.


Je confirme que c'est un signe !