So Shocking - Alan Bennett

Publié le par Plume

so_shocking.jpg

 

Edition : Denoël

Parution : Février 2012


 

Mrs Donaldson et Mrs Forbes font partie de la petite bourgeoisie anglaise, l'une veuve récente, la cinquantaine respectable, la seconde même âge, matrone superprotectrice.

Une histoire sociale où la fantaisie vient bousculer les conventions anglaises.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce livre est composé de deux longues nouvelles dans lesquelles Alan Bennett se lâche...


Après le succès aux accents so british de "La reine des lectrices" où l'auteur entraînait Sa Majesté dans un bibliobus et la rendait accro à la lecture, le voilà décidé à emmener ses lecteurs sur une pente plus grivoise en nous parlant de sexe.

Que son public se rassure, nous n'avons là rien de très graveleux, tout cela reste dans un style, un humour et une distance très anglaise. Mais il évoque quand même ce dont on ne parle pas aisément, alors so shocking, forcément...


La première nouvelle met en scène une quinquagénaire veuve qui se trouve émoustillée par un certain voyeurisme.

Cette veuve doit absolument arrondir ses fins de mois et pour ce faire, elle joue le rôle de la malade devant les étudiants de la faculté de médecine. Elle se prend au jeu et apprend tout ce qui caractérise les pathologies qu'on lui demande de simuler.

En parallèle elle loue également une chambre à des étudiants qui n'ont pas toujours les moyens d'honorer leur loyer. Qu'à cela ne tienne, ils lui proposeront un marché un peu grivois pour régler leurs dettes... Marché auquel elle prendra goût !

Même si cela n'est qu'accessoire dans ce texte, il s'en dégage de très belles réflexions sur ce que devrait être un médecin, son comportement et son écoute.

"Acceptez les gens comme ils se présentent. Souvenez vous aussi que si vous en savez généralement plus que le patient concernant sa condition physique, c'est tout de même lui le malade. Et que cela lui confère faute de mieux une forme de sagesse. Vous possédez la connaissance mais cela ne vous autorise pas à vous sentir supérieur à lui. La connaissance fait de vous un serviteur, un maître."

 

 

La deuxième nouvelle entre au coeur d'une famille où la mère est une femme psychorigide qu'on ne contrarie pas, - même son mari n'ose pas -  et dont le fils est homosexuel mais ne l'assume pas. Conseiller bancaire, il se marie avec une femme banale - mais riche héritière - pour donner le change. Héritière qui se révèlera bien moins nunuche qu'elle n'en a l'air...

 

 

Si ces deux textes ne sont pas d'une lecture inoubliable, ils permettent de voir la société anglaise d'un oeil différent, de l'intérieur et sous la plume incisive d'un auteur typiquement british qui connaît ses pairs et n'hésite pas à utiliser l'autodérision...

 

Un grand merci à Dom qui reste, envers et contre tout, l'une des rares à oser m'offrir des livres (et Dieu sait combien j'apprécie ! )


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Lectures

Commenter cet article

yuko 23/04/2013 14:01

Deux nouvelles sympathiques mais assez vite oubliées malgré une écriture très habile ;)

Plume 23/04/2013 20:39

Totalement d'accord...il ne me reste qu'un très vague souvenir pas tout à fait un an après.

Ophélie Feedback 11/06/2012 21:17

Oh-oh, c'est jouer avec le feu ! Ou déclarer la guerre ^^

Plume 12/06/2012 18:30



Oui, oui,    ! mais je n'essayerai pas (Lâche, moi ? )



Ophélie Feedback 11/06/2012 20:13

J'avais lu ce livre suite au conseil d'une amie libraire... Il y a de quoi sourire tant les situations sont rocambolesques ! Un petit bijou qu'on ne peut pas conseiller à tout le monde, sauf
peut-être à sa mère... ^^

Plume 11/06/2012 20:50



Ou même pire...à sa belle-mère !



Dom 21/05/2012 10:25

Il y a "La mise à nu des époux Ransome" qui n'est pas mal non plus :)

Plume 21/05/2012 11:29



Je note... Bises



Hélène Choco 20/05/2012 14:11

j'avais été déçue par La reine des lectrices, mais j'aime ce genre de livre et je retiens pour une lecture sympathique et pour un bon moment de détente!

Plume 20/05/2012 21:14



Autres personnages, autres moeurs... mais toujours aussi british dans l'humour