ru - Kim Thuy

Publié le par Plume

ru

 

Edition : Liana Levi

Parution : Janvier 2010

 

Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l'enfance dans sa cage d'or à Saigon, l'arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam, la fuite dans le ventre d'un bateau au large du golfe de Siam, l'internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec. Récit entre la guerre et la paix, 'Ru' dit le vide et le trop-plein, l'égarement et la beauté. De ce tumulte, des incidents tragi-comiques, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d'un parcours. En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d'argent ou la puissance d'une odeur d'assouplissant, Kim Thuy restitue le Vietnam d'hier et d'aujourd'hui.

 

 

Mon impression :

 

Plus autobiographie que roman, cet ouvrage se lit rapidement car il est composé d'une succession de très courts chapitres d'une à deux pages.

Un témoignage pudique, émouvant, sans pathos et on trouve durant la lecture des paragraphes très forts, poignants.

Quand l'auteur évoque sa vie d'aujourd'hui, on dirait qu'elle murmure, qu'elle n'en laisse échapper que quelques touches, comme à regrets. 

Peur de trop se dévoiler, de trop en dire ? Il y a matière à approfondir chaque chapitre, à se rendre au coeur de cette destinée particulière.

J'ai toutefois été un peu déçue car il n'y a aucune chronologie dans les souvenirs  plus ou moins lointains qui éclatent comme des bulles au nez du lecteur, entremêlés  ça et là de quelques bribes de présent. Il est parfois difficile de suivre l'auteur dans les méandres de ses pensées désordonnées.

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article