Mapuche - Caryl Férey

Publié le par Plume

mapuche.jpg

Edition : Gallimard

Parution :  Avril 2012

 

Jana est mapuche, fille d'un peuple sur lequel on a tiré à vue dans la pampa argentine.
Rescapée de la crise financière de 2001-2002, aujourd'hui sculptrice, Jana vit seule à Buenos Aires dans la friche de son ancien mentor et, à vingt-huit ans, estime ne plus rien devoir à personne.
Rubén Calderón aussi est un rescapé - un des rares «subversifs» à être sorti vivant des geôles clandestines de l'École de Mécanique de la Marine, où ont péri son père et sa jeune sœur. Trente ans ont passé depuis le retour de la démocratie.
Détective pour le compte des Mères de la place de Mai, Rubén recherche toujours les enfants de disparus adoptés lors de la dictature de Videla, et leurs bourreaux...
Rien, a priori, ne devait réunir Jana et Rubén, que tout sépare. Mais un cadavre est retrouvé dans le port de La Boca, celui d'un travesti, «Luz», qui tapinait sur les docks avec «Paula», la seule amie de la sculptrice.
De son côté, Rubén enquête sur la disparition d'une photographe, Maria Victoria Campallo, la fille d'un des hommes d'affaires les plus influents du pays.
Malgré la politique des Droits de l'Homme appliquée depuis dix ans, les spectres des oppresseurs rôdent toujours en Argentine.
Eux et l'ombre des carabiniers, qui ont expulsé la communauté de Jana de ses terres ancestrales...

 

 

Comme toujours avec Caryl Férey, le roman se situe dans un pâys lointain...ici il se déroule en Argentine, pays traumatisé et humilié par la dictature dont les stigmates sont nombreux.

Comme toujours également l'histoire est forte et le récit est basé sur des faits réels, fruits de longues recherches.


Les deux personnages principaux sont des écorchés vifs. Si les mapuches sont des Auracans "ceux qui ont la rage", Ruben aurait pu en faire partie, lui aussi. Avec Jana, ils n'ont plus rien à perdre, et comme le dit l'auteur, pour eux c'est  "mourir ou devenir fou" s'ils ne vont pas au bout de leur enquête.

Ils vont donc plonger dans l'horreur du passé et de la torture pour tenter de faire surgir la justice.


Une lecture passionnante, fascinante et parfois insoutenable si vous fermez les yeux et laissez naître des images... c'est un roman fort d'où l'on ne ressort pas indemne.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hélène Choco 30/04/2013 11:03

J'adore Caryl ferey! mais ses romans sont parfois hyper horribles (le dernier que j'ai lu, non seulement etait horrible sur le plan "physique, mais aussi "psycho"!!)
Bises!

Plume 01/05/2013 15:48

Pas toujours facile à lire pour les raisons que tu cites, c'est vrai. Néanmoins il ne s'agit jamais de violence gratuite. Il y a dans chacun de ses romans, la vérité sur les actes, là où ils prennent naissance et comment ils se développent. Mieux vaut éviter si on a l'âme trop sensible, c'est certain. D'ailleurs "Mapuche" sort en film en septembre (je crois) et je ne pense pas que je pourrais le voir en images...