Les chaussures italiennes - Henning Mankell

Publié le par Plume

chaussures_italiennes-copie-1.jpg

 

Edition : Seuil

Parution : Octobre 2009

(Points Poche : Mars 2011)

 

 

À soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus avec sa chienne et sa chatte depuis une décennie sur une île balte. Hanté par le souvenir d'une erreur tragique qui brisa sa carrière de chirurgien, il s’inflige chaque matin une immersion au fond d’un trou creusé dans la glace. Mais cette routine est interrompue par l'intrusion d'Harriet, qu'il a aimée et abandonnée trente-sept ans plus tôt. Durant deux hivers et un été, Frederik va renouer avec le monde des émotions humaines.

 

 

 

 

 

Mon impression générale : 

 

Un très beau roman du maître des polars suédois, loin de Kurt Wallander et de ses célèbres enquêtes.

Un roman touchant sur la solitude, la culpabilité, l'introspection...

Sur un rythme tout d'abord très lent, où chaque mot est pesé, l'histoire transporte et s'emballe.

L'arrivée d'Harriet a réveillé Fredrik aussi sûrement que le prince la belle au bois dormant. Mais en s'ouvrant de nouveau au monde, il faut en retrouver les rouages, en supporter les conséquences et revenir sur le passé, enfoui mais pas aussi profond qu'on l'aurait voulu, lui faire face pour pouvoir le dépasser. Fini les oublis trop faciles, arrangeants, les erreurs rôdent et hantent.

Il n'y a pas d'âge pour s'inspecter, se remettre en question, admettre, reconnaître celui qui est soi et l'assumer, enfin, pour pouvoir continuer à vivre.

 

Troublant et émouvant, à lire !

 

Publié dans Lectures

Commenter cet article

Yv 15/04/2011 10:06


Formidable tu veux dire : un vrai bijou de lecture !


Plume 15/04/2011 13:45



C'est absolument vrai ! Je reconnais avoir été (presque) un peu tiède dans mon commentaire...


Cependant, j'ai une excuse , je suis une fan inconditionnelle de Mankell et je craignais de n'être guère objective, ton
post me prouve que non, merci !