Le roi des juifs - Nick Tosches

Publié le par Plume

roi_juifs.jpgEdition : Albin Michel

Parution : Janvier 2006 (Janvier 2009 pour Le Livre de Poche)

 

« Jadis, au temps où New York vivait et respirait, un homme y fut marqué par la mort, comme nous le sommes tous. Il avait pour nom Arnold Rothstein, était lui-même le seul dieu qu'il vénérait, ainsi qu'un grand homme et un grand pécheur. »

À chacun son dieu. Nick Tosches, écrivain aussi déjanté qu'érudit, a choisi le sien : Arnold Rothstein, le « roi des Juifs », célèbre gangster des années 20. De sa naissance en Bessarabie à son arrivée dans le Lower East Side, Tosches retrace avec une méticulosité sidérante la vie de ce truand légendaire, métaphore d'une New York cosmopolite et violente, où il faut souvent jouer pour gagner, parfois tuer pour survivre. Une méta-biographie en quelque sorte, où se mêlent comptes rendus d'interrogatoires, rapport du médecin légiste à la mort de Rothstein, visions hallucinées de putains dévergondées, réflexions sur la Bible, comme la quête éperdue d'une vérité introuvable.
Radioscopie d'une époque révolue, pamphlet, saga, élégie de l'« american dream », réalité ou pur mensonge... 

 

Voilà un livre étrange...j'ai eu beaucoup de mal à ne pas laisser tomber et je me demande encore quel était le but de ce roman.

Certes l'auteur fait preuve d'érudition, mais à ce stade elle ne m'a pas paru d'un grand intérêt.

Entre les citations bibliques, il ergote sur la terminologie exacte et la traduction de certains mots Hébreu, à savoir s'ils s'entendaient, à leur époque, au pluriel ou au singulier ; il cite des sourates du Coran y entremêle Carole King, Jules César ou Roberto Giuliani (entre autres)... Bref il s'avère difficile à suivre.

Dans d'autres chapitres, il nous conte (par le menu très détaillé) les minutes du procès de contestation du testament du fameux Arnold Rothstein. Ce monsieur Rothstein dont il nous narre les origines en Bessarabie, pour un peu que le lecteur n'ait pas encore lâché le livre.

 

Il faut attendre environ 250 pages pour que le récit démarre (sur 460)...un peu !

 

J'avoue m'être ennuyée ferme, et ne pas avoir adhéré une seule page à cette "enquête" (?) sur ce roi de la pègre qui n'avait pour dieu que l'argent.

 

Grande déception donc. Soit je suis passée totalement à côté, soit je n'ai rien compris et surtout pas les digressions saugrenues de l'auteur... Ce livre m'est apparu comme creux, malgré le brouillage de pistes savamment distillé et les apartés crues sur les prouesses charnelles de Jésus et son sex-appeal !

 

 

La lecture de ce titre vient clôturer ma participation au challenge des "12 D'Ys", catégorie n°10 , "Biographies".


Merci Ys de m'avoir permis de faire de belles découvertes !

 

2012- les 12 d'Ys

Mes autres lectures pour ce challenge : Ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 11/01/2013 17:56

Bonsoir, je suis contente de lire enfin un billet sur ce roman (même s'il n'est pas très positif). Je l'avais trouvé passionnant même si on se perd un peu dans les personnages et le reste. Voir mon
billet http://dasola.canalblog.com/archives/2007/12/04/6996438.html du 04/12/07. Bonne soirée.

Plume 15/01/2013 16:03



Je vois que nos avis divergent, effectivement...mais c'est bien cela qui est enrichissant, non ?



La Mante 24/12/2012 18:05

C'était une boutade bien sûr, comme j'en suis à la page 100 et un peu plus, c'est quasiment le seul passage qui ressemble un tant soit peu à un roman.

Plume 27/12/2012 21:34



Certes...


Dans le contexte d'un roman digne de ce nom, ça m'aurait sûrement fait rigoler   ! Là c'est une circonvolution de
plus de la part de l'auteur pour noyer le lecteur (à mon humble avis !)


J'ai lu le début de ton billet, je ne manquerai pas de lire ton avis entier à la fin...



La Mante 22/12/2012 13:54

ah bon ca ne t'a pas plus l'anneau et la pendeloque en forme de dragon ?

Plume 23/12/2012 18:34



ça n'apportait rien au roman...



Jostein 21/12/2012 16:24

Je l'avais noté aussi pour le challenge d'Ys mais je ne l'ai pas trouvé. Pas de regrets, donc. Félicitations si tu as rempli les 12 catégories. Je n,en ai fait que 9 avec 13 livres lus. Un
challenge difficile mais très riche

Plume 23/12/2012 18:33



Je ne pense pas que ce soit une lecture indispensable (ou alors je n'ai rien compris du tout).


Ce challenge fut très riche, perso, j'ai lu 25 titres, 2 dans chaque catégorie et 3 dans "Romans graphiques/intégrales)



Yspaddaden 21/12/2012 13:29

Ah ben dommage, je croyais ce texte plus rock'n'roll...

Plume 23/12/2012 18:31



Moi aussi en lisant la 4ème de couverture...