Le fils - Michel Rostain

Publié le par Plume

le fils

Edition : Oh !

Parution : Janvier 2011

 

Un père fait parler son fils, foudroyé par une méningite à 20 ans. Il raconte le deuil et décrit les jours et les semaines qui suivent son décès. 

 

 

Mon impression : 

 

Il est très difficile de parler de ce livre. De part son thème et la nature des expériences de chacun, de notre façon d'appréhender la mort d'un proche, selon notre éducation, notre propre petite expérience de vie, notre entourage, notre état émotionnel du moment, notre relation avec le défunt.

Sans pleurer, j'ai souvent eu la gorge nouée au fil de ma lecture.

Un très beau récit, un point de vue peu commun, celui du mort au travers duquel l'auteur ne s'épargne rien.

 

Beaucoup d'émotion. Et même un peu d'humour.

 

Oui, la vie continue, bien sûr.


Nul n'a le droit de juger la réaction de chacun ni la manière qu'il prend pour se sortir du deuil ; les "il faudrait que, il ne faut pas", bref toutes ses phrases clichées toutes faites, ça n'est valable que quand ce n'est pas à soi que ça arrive. Perdre un enfant est contre nature, personne ne devrait avoir à vivre ça.

Un récit "thérapie" ? Sans aucun doute, mais aussi un témoignage qui pourra peut-être aider d'autres parents.

 

Ce qui est curieux, c'est le prix "1er roman" pour ce récit.... Décidément, les arcanes de l'Académie Goncourt me dépassent totalement.  Mais puisque la mention et le bandeau rouge font vendre, dans ce cas- là : tant mieux !

 

 

 

 

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article