Jours de juin - Julia Glass

Publié le par Plume

jours de juinEdition : Des Deux Terres
Parution : juin 2006 (Points poche : mai 2008)
 
Sous la forme d’un triptyque se succèdent trois étés dans la vie des McLeod.
À la mort de sa femme, Paul entreprend un voyage en Grèce. Là-bas, il s’éprend d’une jeune artiste
peintre.
Son fils aîné, Fenno, a fui l’Écosse pour New York où il tient une librairie. Fenno noue une amitié particulière avec
son voisin, Mal, critique musical, flamboyant gay atteint du sida.La perte douloureuse qui s’ensuivra transformera sa vie.
Jours de juin tisse sa trame entre le passé et le présent, soulignant la fragilité des personnages, leurs moments de
grâce et leur quête d’un pays où ils espèrent échapper aux pièges de l’existence et à la solitude.

 
 

Mon impression générale :

 
Un roman très agréable à lire. On se sent bien dans l'univers de cette famille, que l'on quitte à regrets, et cela, même si tout n'y est pas rose !
Les personnages sont touchants, admirablement décrits et si proches des gens normaux que nous sommes : dans leurs réactions,
leurs sentiments, leurs espoirs, leurs vies...on navigue également dans leurs passions/univers : la cuisine, les chiens, la nature, l'art, les fleurs, les livres, l'opéra, l'Ecosse, la Grèce, New-York...

Seul le début m'a laissée perplexe au point que j'ai failli abandonner ma lecture que je n'ai regrettée à aucun moment ensuite.
En effet, la dernière partie permet de comprendre le lien avec la première, mais l'auteur ne m'a pas paru très claire en ce qui
concerne l'histoire de Paul lors de son voyage en Grèce , qui  sert à poser le personnage de Fern pour la fin du roman mais m'a semblée laborieuse (comme ajoutée ensuite à l'écriture de toute l'histoire et intercalée là pour donner la cohérence de fin ??)

Sinon, difficile de lâcher cette lecture ensuite et ses 655 pages paraissent vraiment trop courtes tant on souhaiterait continuer et voir évoluer les 3 frères et leur entourage, encore et encore...
 

Ce roman, acheté à sa parution en poche en 2008, dormait dans ma bibliothèque. Le deuxième roman de Julia Glass "Refaire le monde" est paru récemment en poche  et elle
vient de publier "Louisa et Clem", toujours aux éditions des deux terres. A suivre, pour passer d'autres bons moments de lecture !

Publié dans Lectures

Commenter cet article