Debout les morts - Fred Vargas

Publié le par Plume

debout morts

 

Edition : J'ai lu     (Viviane Hamy Avril 1995)

Parution : Mars 2000 

 

 

Un matin, la cantatrice Sophia Siméonidis découvre, dans son jardin, un arbre qu'elle ne connaît pas. Un hêtre. Qui l'a planté là ? Pourquoi ? Pierre, son mari, n'en a que faire. Mais la cantatrice, elle, s'inquiète, en perd le sommeil, finit par demander à ses voisins, trois jeunes types un peu déjantés, de creuser sous l'arbre, pour voir si... Quelques semaines plus tard, Sophia disparaît tandis qu'on découvre un cadavre calciné. Est-ce le sien ? La police enquête. Les voisins aussi. Sophia, ils l'aimaient bien. L'étrange apparition du hêtre n'en devient que plus énigmatique.

 

 

 

 

Ayant, sans succès, plusieurs fois tenté d’accrocher aux romans de Fred Vargas, cette lecture m’a surprise moi-même. Mais on a insisté, vivement conseillé, me disant que ce titre-là figurait parmi ses meilleurs.

Bon, je ne suis pas du style à éliminer à tout jamais de ma Pal un auteur, sachant que certains n’en écriront peut-être qu’un qui me plaira, alors qu’à d’autres je passe bien des maladresses…parce que je les aime bien ?? Là n’est pas le sujet de ce billet et je ne disserterai donc pas sur le pourquoi…je dois être simplement humaine, c’est tout ! Malgré tout, j’essaye de toujours donner une chance au livre (et non, seulement à l’auteur) de me convaincre et/ou de trouver des points positifs.

Pour en revenir à ce roman de Madame Vargas, je reconnais que cette fois-ci, elle est parvenue à me captiver. Ce n’était pourtant pas encore gagné au bout de deux ou trois chapitres.

Et puis au fil des pages, j’ai fait la découverte des évangélistes et je reconnais que ces personnages hauts en couleurs me sont devenus sympathiques. Quelle trouvaille que ce trio d’historiens, à chacun sa période de l’Histoire et à chacun son étage de la maison : drôle, détonnant et ça marche.

Du coup j’ai avancé dans le récit, surtout, je crois, pour les voir évoluer sous mes yeux. L’histoire en elle-même est une bonne intrigue policière avec ce qu’il faut de rebondissements et de fausses pistes.

Je ne me suis pas ennuyée une seconde.

 

Alors, prête à lire d’autres Vargas ? Je ne sais pas. Sans doute si j’en ai l’occasion, puisqu’il paraît qu’on retrouve les évangélistes dans d’autres opus… 

 C'était agréable et j'avais besoin d'une lecture de détente,mais de là à me jeter sur sa production…je ne pense pas.

 

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clochette 22/09/2011 08:59


Merci merci!!! je me coucherai moins bête ce soir!!!!


Plume 22/09/2011 11:58



lol !



Clochette 20/09/2011 12:40


Ah oui j'oubliais, au risque de passer pour une gourde (mais bon la gourditude n'a jamais tué personne parait il!), ça veut dire quoi PAL? je le vois sur tous les blogs littéraires et j'ai eu beau
chercher...


Plume 20/09/2011 20:25



PAL = Pile à lire (comme les 6 cartons que tu as depuis 1 an ou 2, tu vois ?)


LAL = Liste à lire ou  "wish list" (ça fait mieux !)


 



Clochette 20/09/2011 12:39


J'aime bien Vargas, je trouve que c'est agréable à lire mais en général ils ne me laissent pas un souvenir impérissable. Disons que c'est pour moi de la lecture tranquille. En revanche je me
souviens des évangelistes, j'ai bien aimé moi aussi ce trio!


Plume 20/09/2011 20:20



ça pour de la lecture tranquille... Au moins mme Vargas ne doit pas t'empêcher de dormir !



Achille 49 11/09/2011 19:31


Bonjour, je viens juste de l'emprunter à la médiathéque.


Plume 11/09/2011 20:05



J'espère que ce seras une bonne lecture pour toi ! Si tu veux, reviens ensuite par ici nous dire ce que tu en as pensé...


A bientôt