Ce qu'on peut lire dans l'air - Dinaw Mengestu

Publié le par Plume

lire_dans_air.jpg

 

Edition : Albin Michel

Parution : Août 2011

 

 

 

Au début des années 1980, Yosef et Mariam, un jeune couple que la révolution éthiopienne a séparé pendant trois ans, se rejoignent enfin aux Etats-Unis. Trente ans plus tard, leur fils Jona revient sur leurs pas pour reconstituer son histoire familiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Ce qu'on peut lire dans l'air " est un roman sur l'amour, sur la famille, sur la place de chacun dans la société mais c'est aussi bien plus que tout cela. Dinaw Mengestu nous offre un livre poignant, dévoilant une sensibilité exacerbée sur ce qui l'entoure.

 

Jonas est un jeune homme qui essaye de garder pied dans sa vie comme pour la distancer  de plus en plus de celle de ses parents. Avec une certaine mélancolie il revient sur leur passé et nous conte également sa vie avec Angela.

Mais pour tenir certains démons à distance, il faut parfois mentir, se mentir et idéaliser un avenir possible. Au moment où s'ouvrent devant lui des années meilleures, il revient dans sa vie pour en perdre de nouveau le fil et retourner sur le chemin déjà emprunté par ses géniteurs.

Dans l'air, il y a de palpable tous les non-dits, toutes les peurs, toutes les attaches, tous les ports, tous les bateaux mais aussi tout l'amour que l'on ressent sans savoir le montrer, sans savoir le donner, ignorants que nous sommes à connaître les besoins de l'autre.

L'air transporte aussi la lourdeur de la violence sous-jacente. Une violence que Jonas a trop perçu dans son enfance, il ne veut donc pas s'y attarder, se battre et s'y briser. Cette violence conjugale, qui poussera sa mère en une fuite en avant permanente pour sauver les apparences. Cette mère qui refuse de s'attacher tout en gardant des liens et un père qui veut laisser derrière lui une immigration volontaire et difficile. 

Jonas se refuse à projeter  cette violence dans sa vie avec Angela. Une des manières de la tenir à distance est de refaire la vie de son père devant ses étudiants, de l'imaginer, de l'inventer telle qu'elle a dû être, telle qu'elle aurait dû être. En fait, il ne sait que très peu de la véritable histoire de cet homme. Ce père brisé de l'intérieur par un passé qui le modela en un être qui était en droit de tout recevoir du meilleur. Pris à son propre piège, il se renferma sur lui-même vers une violence inéluctable qui seule sait dire son injustice au monde.


A ce jeu de l'existence et face à ses multiples questions, Jonas tente de se construire un avenir, même s'il reste très lucide de tout ce qu'il ressent.

 

Un roman émouvant, intense. Écrit dans un style superbe, une très belle découverte.

 

 

La lecture de ce titre entre dans le cadre du challenge des "12 d'Ys", catégorie n°7 "Jeunes auteurs américains"

 

2012- les 12 d'Ys


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Lectures

Commenter cet article

Isabel 23/04/2012 08:59

Merci pour cette découverte !

Plume 24/04/2012 11:04



A découvrir, vraiment. Je ne m'attendais pas à cette écriture, cette histoire...



Ys 21/04/2012 12:24

Il me tarde de découvrir cet auteur.

Plume 22/04/2012 20:53



C'est une très belle découverte, je vais me procurer son autre roman !