Blessés - Percival Everett

Publié le par Plume

blesses.jpgEdition : Actes Sud

Parution : Janvier 2007   ( Novembre 2008 pour Babel)

 

Voilà bien des années que John Hunt, qui a maintenant atteint la quarantaine, a choisi de se détourner de la société des hommes en allant vivre dans un ranch où, aux côtés d'un oncle vieillissant, il élève des chevaux. Mais le fragile éden, édifié en intime symbiose avec les rythmes naturels du monde animal par ces deux hommes noirs dans le grand Ouest américain, vient à se fissurer : un jeune homosexuel est retrouvé dans le désert battu à mort, un fermier indien découvre deux de ses bêtes sauvagement assassinées, et l'inscription Nègre rouge en lettres de sang dans la neige... C'est dans ce contexte menaçant que John s'interroge sur ses choix de vie depuis la mort tragique de sa femme, sur la nature de ses sentiments envers les uns et les autres, sur les silences coupables qui couvrent, dans la région, les agissements d'un inquiétant groupe néonazi, sur la fin imminente de l'oncle Gus, frappé par la maladie, sur l'amour, enfin, qu'une jeune femme vient réveiller en lui...
Privilégiant une écriture de l'action qui exalte les puissances du non-dit, l'écrivain confère à ses personnages une attachante justesse et, fidèle au chemin d'écriture qu'il s'emploie à frayer au fil de son œuvre, propose, à travers une subtile dénonciation de toutes les haines - raciale, sexuelle - qui meurtrissent l'Amérique contemporaine, une variation chargée d'enseignements sur l'humaine condition, dans toute sa bouleversante vulnérabilité.

 

 

Voici une lecture bouleversante de justesse et de vérité.


D'une écriture pudique et sans s'étendre dans l'évocation de la violence - pourtant bien présente- tout est là se déroulant sous les yeux du lecteur, au fil des pages : tout est dans les mots, entre les lignes : un récit implacable, troublant, émouvant.

 

Tout le talent de l'auteur réside dans sa façon de présenter les personnages et les situations dans une suite de non-dits. Des non-dits éloquents, aussi éloquents que les regards echangés entre les héros.

 

Un roman de sensibilité et d'âme, sans fard, sans fausses illusions sur la nature humaine, pas toujours très belle... car l'homme est capable du meilleur comme du pire et les deux se côtoient dans ce récit.

Bien sûr le cadre où se déroule l'histoire ajoute à la puissance des faits. Rien ne semble pareil dans ces paysages grandioses où la nature est aussi belle qu'exigeante. Une nature qui rythme les vies des protagonistes sans leur laisser l'opportunité de certains choix. 


C'est un roman beau et grave dont la lecture est aussi émaillée de quelques traits d'humours et d'une certaine philosophie de vie.


On quitte ce roman à regrets car les personnages sont attachants et émouvants.

En ce qui  me concerne, ce fut un réel coup de coeur.

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ys 04/03/2012 15:52

Je connais le registre humoristique de cet auteur, il y excelle. Ce livre a l'air d'être tout à fait différent, à découvrir aussi.

Plume 05/03/2012 10:52



J'avais beaucoup apprécié "Désert américain" de cet auteur et je craignais d'être déçue.


Loin de là,  j'ai découvert avec "Blessés" une finesse d'écriture, une sensibilité et toujours un sens aigu de l'observation envers l'Amérique et l'humain...