Accabadora - Michela Murgia

Publié le par Plume

accabadora.jpg

 

Edition : Points

Parution : Août 2012 (Août 2011 pour Seuil)

 

Dans un petit village sarde, la vieille couturière, Tzia Bonaria, accueille chez elle Maria, « cédée » bien volontiers par une veuve d’humbles origines. Elle offrira à sa « fille d’âme » son métier et des études, choix audacieux pour une femme dans cette Sardaigne des années cinquante.

Maria grandit entourée de soins et de tendresse; mais certains aspects de la vie de Tzia Bonaria la troublent, en particulier ses mystérieuses absences nocturnes. Elle ignore en effet que la vieille couturière est, pour tous ses concitoyens, l’ accabadora, la « dernière mère ». Le jour où ce secret lui sera dévoilé, sa vie sera définitivement bouleversée et il faudra bien des années pour que la « fille d'âme » arrive enfin à pardonner à sa mère adoptive.

 

 

coeur2jpeg

 

Accabadora est un roman profond.

Il raconte les traditions qui vibrent au coeur des villages sardes, des non-dits et des difficultés humaines à aborder des sujets comme la mort.

Un livre qui se lit en toute simplicité, comme une jolie histoire, mais qui résonne à l'intérieur de l'âme parce que tout un chacun se pose - ou se posera - un jour où l'autre des questions sur le passage de l'autre côté.

 

C'est le récit d'une Sardaigne dont l'univers est la pauvreté, l'Église, la terre, la famille ; tout ce qui forge les hommes ; où la ruse et les sorts ont plus de pouvoir que la justice.


Mais si ce livre possède un rien de magique c'est également parce que Maria ne peut laisser personne indifférent. Dans sa découverte de la vie, d'abord dans son village puis loin dans la grande ville, elle apprendra que rien n'est aussi simple qu'il n'y parait, que chaque être possède en lui quelque chose de puissant qui le relie à l'existence. Elle découvrira aussi l'attachement, l'amour.

Le récit se déroule dans les années 50 mais il y a fort à parier que nombreuses sont les coutumes qui perdurent encore aujourd'hui.

 

A la fois conte et roman d'apprentissage, Accabadora est troublant, lumineux, poétique et émouvant.

 

Je remercie Livraddict et les éditions Points pour ce partenariat.

 

D'autres avis à lire chez : La Griotte ; Achille 49.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Lectures

Commenter cet article

Dom 28/09/2012 22:36

Je prend note ! Il a l'air vraiment pas mal du tout !! (ceci dit, tu as un don pour donner envie de lire un livre, même si ce n'est pas notre genre de prédilection).

Plume 29/09/2012 15:16



Il est très bien et vite lu... accessible à tous, je pense que tout un chacun peut y trouver quelque chose !


(et...merci !) Bisous à vous 4



eimelle 28/09/2012 07:10

Cela fait plusieurs articles positifs que je lis au sujet de ce livre, alors c'est définitif, je l'ajoute à ma liste aussi! Bonne journée!

Plume 29/09/2012 15:14



C'est un petit livre vite lu, mais qui me restera longtemps... une petite "pépite"



Natiora 27/09/2012 18:29

Troisième billet élogieux que je lis, j'ai vraiment hâte de le lire à mon tour !

Plume 27/09/2012 19:09



C'est un vrai petit "bijou"



C'era una volta 27/09/2012 15:53

Quand j'ai vu ce titre et le nom de l'auteure, je me suis dit "oh on dirait un nom sarde!" Etant moi-même d'origine sarde par mes parents, je me suis dit "tiens voilà un livre qu'il faut que je
lise!" Ton avis vient conforter cette envie.
La Sardaigne est un pays riche de traditions séculaires auxquelles son peuple est encore très attaché comme il est attaché à sa terre :)

Plume 27/09/2012 19:08



Je suis très attachée à l'Italie, à sa culture et à ses traditions (étant d'origine italienne...du nord !)


Bien sûr, on peut considérer que la Sardaigne est un peu à part...et j'espère pouvoir un jour la découvrir "pour de vrai"