A la cadence de l'herbe - Thomas McGuane

Publié le par Plume

Cadence_herbe.jpg

Edition : Christian Bourgois

Parution : Février 2004

 

 Allusion voilée à son processus de maturation, le titre renvoie surtout au lent passage de l'hiver au printemps, à ce Montana prisonnier de la glace et de la neige qui se réveille au rythme de la nature… et des désirs enfouis venant crever la surface des consciences endormies.
Ce roman est avant tout l'histoire d'une famille : Sunny Jim, le patriarche qui a tenu les siens d'une main de fer et qui, par delà sa mort, trouve le moyen de les contraindre encore à lui obéir ; Alice, sa femme, moins soumise et fade qu'on pourrait le croire et qui cache, même à ses enfants, de lourds secrets ; leurs deux filles, Evelyn et Natalie, farouches et exaltées chacune à sa manière, marquées par les non-dits de l'enfance et l'échec de leurs mariages ; les deux beaux-fils enfin : Paul, un sulfureux malfrat bourré de charme et Stuart, un petit homme ordinaire n'aspirant qu'à la paix.
C'est aussi l'histoire de diverses successions : matérielles, bien sûr, mais aussi affectives. Paul réussira-t-il à reprendre et à tenir les rênes de l'entreprise familiale ? Quels couples se déferont ou se reformeront au cours de l'intrigue ? Qui est donc ce mystérieux Bengali, exécuteur testamentaire de Sunny Jim, aux activités louches et sans doute illégales ?
Mais avant tout, c'est l'histoire de Bill Champion : caracolant dans un ranch digne de la conquête de l'Ouest, tout proche géographiquement mais si éloigné de la ville, de ses valeurs factices et de ses embrouilles financières, le cow-boy d'un autre âge observe en silence les déchirements d'une famille qu'il a toutes les raisons d'aimer clandestinement. C'est lui sans doute le véritable héros d'un roman où le comique de farce le dispute au macabre et à l'élégie d'un monde qui disparaît et qui pourtant renaît… à la cadence de l'herbe.

 

 

A la mort du "patriarche", un personnage assez singulier et autoritaire, les membres de sa famille se voit contraints d'agir encore et toujours selon sa volonté.

 

C'est à partir de là que le lecteur va faire petit à petit la connaissance des protagonistes de cette histoire familiale qui ne révélera ses secrets que dans les toutes dernières pages.

Sur un rythme cadencé par la nature du Montana, le roman s'écoule lentement, l'intrigue prend forme doucement.

Dans un style qui mêle passé et présent, vérités, contre-vérités et non-dits, il faut au lecteur une certaine acuité pour rester dans le récit car les "coq à l'âne" sont fréquents et comme le livre est dénué de chapitres, rien ne le guide dans ces allers retours incessants qui malmène tout effort de concentration sur ce qui se déroule au fil des pages.

 

Je suis passée totalement à côté de cette lecture, je suis restée hermétique à son déroulement comme à son dénouement (que tout lecteur un peu aguerri peut voir arriver de loin, me semble-t-il). Par contre l'atmosphère interne à cette famille étouffée est bien rendue et l'écriture en elle-même est agréable.

 

 

La lecture de ce titre entre dans le cadre du challenge des 12 d'Ys catégorie n° 8 "Auteurs en MC".

 

 

2012- les 12 d'Ys


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hélène Choco 21/02/2012 15:07

Mmmmhhhh.... j'aime pas les westerns, les ranchs... alors je n'aurais certainement pas accroché à cette lecture. J'aime bcp ta critique cependant, ce que tu y dis est très parlant!

Plume 21/02/2012 17:44



Merci !



Ys 21/02/2012 13:50

Ben zut. Il me tarde de découvrir cet auteur, dont on a pas mal entendu parler ces derniers temps à l'occasion de la parution de son dernier roman chez Bourgois.

Plume 21/02/2012 13:58



Et oui... Je suis d'autant plus déçue que cet auteur attire de bonnes critiques de parts et d'autres !


Cela dit, je n'ai peut-être pas choisi le bon titre, il y en a beaucoup ! J'espère avoir plus de chance avec l'autre qui est dans ma Pal : "Outsider", mais je vais attendre un peu  !