Le dernier arbre - Tim Gautreaux

Publié le par Plume

Edition : Seuil

Parution : Septembre 2013

 

Randolph, fils d’un riche négociant en bois de Pittsburgh est expédié par son père en Louisiane pour y récupérer son aîné Byron, qui fait office de constable dans une exploitation forestière perdue au milieu des marais. Les ouvriers sont rongés par les fièvres et l’alcool, et Byron, moralement dévasté par son expérience de la Première Guerre en Europe. Un misérable saloon tenu par des Siciliens (la Mafia étend son bras tout-puissant jusqu’aux bayous) catalyse la violence et le manque d’espoir de ces hommes coupés du monde. Tandis que Byron règle les problèmes à coups de feu et de poing, Randolph, lui, croit encore aux vertus du dialogue et de la diplomatie pour maintenir l'ordre dans la "colonie".

Plus approche le moment où le dernier abre sera coupé, et les ouvriers renvoyés chez eux aussi pauvres qu'ils étaient arrivés, plus l'on doute de voir Randolph ramener son frère à la civilisation — et à la raison.

 

Construit comme un roman policier, ce roman qui se déroule dans un coin reculé de Louisiane ne peut que faire penser à un excellent western...même si l'époque ne s'y prête pas puisqu'il se déroule dans les années 20.

Sous couvert de l'histoire qui se déroule à 100 à l'heure, ce roman évoque aussi bien les différences blancs/noirs que les traumatismes psychologiques post guerres, sans parler des guerres intestines contre les mafias ou également la place de femmes qui ont du caracatère... tout comme il sera question de nature, que se soit celle des arbres ou celle des hommes eux-mêmes.

Chroniques de vies, de responsabilités, d'angoisses, de saloon, de bagarres et de sueurs.

Tout un programme donc que je ne peux que vous encourager à lire car c'est un excellent roman, passionnant du début à la fin, jusqu'au dernier arbre....

 

Merci à la librairie Dialogues pour ce partenariat.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le dernier arbre - Tim Gautreaux

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article