La première pierre - Pierre Jourde

Publié le par Plume

Edition : Gallimard

Parution : Septembre 2013

"Dans ces terres reculées, dans ces pays perdus, on vit toujours plus ou moins dans une légende, dans l'image d'un chapiteau roman historié de scènes naïves et cruelles..."
Pierre Jourde revient sur des événements qui en 2005 ont défrayé la chronique. Lors de la parution d'un de ses livres, "Pays perdu", une partie des habitants du village d'Auvergne dont il était question dans le récit s'est livrée à une tentative de lynchage de l'auteur et de sa famille.

 

Il est très difficile de parler de ce livre car il fait suite à des évènements aussi pathétiques que dramatiques. Ne pas avoir lu "Pays perdu" n'est pas essentiel à la compréhension de ce titre-là car l'auteur revient avec forces détails et citations sur l'ouvrage en question.

D'une part, on peut comprendre l'envie de l'auteur de revenir sur ce qui s'est passé pour exorciser en quelque sorte ce qu'il a vécu. Il est en droit de se sentir en colère,  blessé, de ressentir un malaise, un rejet alors qu'il n'avait fait - sans doute en toute bonne fois - qu'écrire sur un village qu'il aime depuis toujours.

Mais d'autre part, est-ce une bonne solution que de remettre cela sur le tapis, surtout que le texte resemble à des essais de justification sur le pourquoi de l'écriture de "Pays perdu", sur l'acceptation de maladresses comises par lui et non voulues. A dire vrai, cela résonne bizarrement pour le lecteur.

Si le tout est bien écrit et se lit agréablement - l'auteur ponctue le roman d'anecdotes et de paysages d'une région qu'il aime sincèrement - Deux questions se posent en fin de lecture : "Dans quel but Pierre Jourde a-t-il écrit ce roman ?" Et surtout : "Quel est l'intérêt pour le lecteur ?"

 

Pour découvrir cet auteur, je conseillerais plutôt : "L'heure et l'ombre", un roman magnifique.

 

Je remercie la libaririe Dialogues pour ce partenariat.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Lectures

Commenter cet article